YELLOW WHISTLE BLOWER

03/11/2015

Mardi dernier, à Londres, le Claridge’s Hôtel accueillait le gala de charité organisé par Samuel Eto’o en partenariat avec Oxfam et le Haut-commissariat aux réfugiés, à destination des réfugiés de Boko Haram. 

Au programme de cette soirée, une vente aux enchères en faveur de l'association " Yellow Whistle Blower ». L’association a permis à de nombreuses personnalités de se retrouver autour d’un charmant décor, de tables conviviales et de plats gastronomiques copieux. Le lieu, somptueux et prestigieux, se prêtait parfaitement à l’évènement. Question look, j'ai opté pour cette magnifique robe Kenzo. Un vrai coup de coeur.





Arrivée après la séance de net working, à cause du retard du vol en provenance de Paris, nous (= Andréa, journaliste et moi-même) avons silencieusement regagnés notre table portant le numéro 15. Apres un rapide tour de table j’ai vite compris que celle-ci était dédiée aux médias / journalistes. Nous étions cependant situées non loin des tables ou se trouvaient de nombreuses célébrités.

La générosité était-elle réellement au rendez-vous ?

Dans les assiettes, un menu gastronomique digne de grands chefs étoilés ; sur les tables, une tablette électronique permettant à chacun de faire un don, ou pas. Durant cette soirée un entraînement avec la star camerounaise Samuel Eto’o s’est même négocié aux enchères à 15 000 livres. On ne va pas se mentir, cette soirée était réservée à une certaine élite c’est-à-dire des gens avec un compte en banque bien garni qui par ce biais pouvaient (du moins c’était le but) aider des dizaines de milliers de réfugiés de Boko Haram au Nigeria, au Tchad, au Niger et au Cameroun. Ce que j’ai retenu c’est que les plus riches ne sont pas forcément les plus généreux.



Des personnalités de renom

C’est dans la pure tradition des grands événements caritatifs que l’association a convié pour l’occasion des soutiens fidèles. Au total, plus de cent cinquante convives ont participé à cette soirée placée sous le signe de la solidarité et du don. On a pu y croiser Manu Dibango, Maître Gims, Omar Hamidou Tchianaou, Habib Beye ou encore Davido, dont l’attitude en a énervé plus d’une. Il a d’ailleurs été mis aux enchères pour une soirée en tête à tête qui après surenchérissement fut remporté par Maitre Gims. Orchestrée ou non ce fut une belle donation pour l’association qui au total a pu récolter plus de cent mille livres sterling.


Un gala réussi dans son ensemble

Il y a quelques mois de cela, après le lancement  de la présentation du projet « Yellow Whistle Blower » à Paris ou Samuel Eto’o avait fait une apparition éclaire,  j’avais une vague idée du concept de cette association, pour être honnête je ne comprenais pas vraiment la démarche. Aujourd’hui je l’ai enfin assimilée, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me suis enfin mise à liker et à follow tout ce qui était en rapport avec « les sifflets jaunes ». A bas les a priori, M.Eto’o a, comme on dit, « le cœur sur la main ».

3 commentaires:

  1. Coucou ma belle
    Tu es sublime dans ta robe de gala vraiment rien à dire.
    Et qu'elle belle occasion d'avoir pu participer à cette soirée.
    Gros bisou

    RépondreSupprimer
  2. You look so lovely! ♥

    HAVE A GREAT DAY!
    xoxo Suzy ( ˘ ³˘)♥

    THE KAWAII PLANET

    RépondreSupprimer